Dans l'actualité

Relatif à la fermeture de la boutique SNCF de Schiltigheim

0 commentaire Le par

La SNCF argue de raisons économiques pour fermer la boutique de l’hypermarché Leclerc de Schiltigheim, seul point de vente du Nord de la CUS, facile d’accès et rayonnant sur une zone de plus de 100 000 habitants. Cette boutique, à l’instar de celles de Hautepierre et d’Illkirch déjà fermées, réalise un chiffre d’affaire (CA) élevé, de plus de 20 000€ par semaine pour un ratio CA/charges de 18%, selon les chiffres fourni par la SNCF. Celui-ci serait trop élevé et justifie à lui seul la fermeture, sans discernement. A aucun moment, la SNCF, dont l’unique actionnaire est l’Etat, ne prend en compte la dimension du service public ferroviaire qu’elle représente auprès des

Les derniers contenus multimédias